lundi 3 mai 2021

Sainte Engrace - Ehujarre - Calla Estafeta (+ Jardiland)

 Après un  temps pendant tout le 3ième confinement essentiellement consacré à la couenne et donc à une remise à niveau, on reprend les grandes voies et les ouvertures. On a fini une voie commencée à l'automne dernier à Sainte Engrace à gauche de Venturi. Il me semble que celle-ci, qu'on a appelé calla estafeta (comme les jeunes du coin, on a bien envie aussi de faire la fête), est assez sympa (sauf L3) malgré quelques zones herbeuses (on est au pays basque), sur la paroi probablement la plus sympa du canyon, avec un pilier final esthétique et raide.

Avant le confinement, Renaud avait aussi fait le forcing pour qu'on aille ouvrir une autre voie au soleil au début du canyon. Autant le dire de suite, j'étais peu convaincu d'entrée. Renaud ne voyait que le mur final, moi je voyais surtout un socle assez herbeux. Mais Renaud n'a pas eu tant de mal que ça à me convaincre, c'est comme s'il avait proposé un verre de vin à un alcoolique en rémission. Malheureusement, j'avais bien raison et la voie est très moyenne et herbeuse (on l'a d'ailleurs appelée Jardiland) On ne peut pas dire non plus que Renaud avait totalement tord, il y a 1 longueur et demi sympa tout en haut, après 6 longueurs.... Uniquement pour collectionneurs.


Calla Estafeta

Le topo




La face


Le pilier du haut, vue depuis la voie Venturi



L1, plus sympa qu'il n'y parait


Ma pomme dans L4: ouverture avec le sac


L5, un dièdre fissuré déjà ouvert, par pipas et compagnie dans les années2000 (ils n'avaient pas continué au dessus, probablement parce que c'était plus compact)


L6, Très longue sur le fil du pilier


L7, dernière longueur raide


 Pendant l'ouverture, un gros écobuage sur la rive droite d'Ehujarre nous aura un peu inquiété...



Jardiland

Le topo


Début de voie


dernière longueur



mardi 6 avril 2021

Pic de la Leurt - voie "Leurticaire"

 Après une classique journée soumission sur la falaise du parking à Etsaut avec David (j'avais oublié comme l'escalade y était difficile), on est parti avec Renaud continuer une voie qu'on avait commencé il y a presque 10 ans avec Jeremy (et continué avec Renaud mercredi dernier). Après quelques longueurs assez sympas, mais difficiles, on est retombé sur la voie "Leurt tourne", dont le départ est plus à droite.

Pour la suite, on n'a pas trouvé de passages aussi intéressants que la voie initiale : on a donc décidé d'en rester là et de laisser toute la fin commune avec la voie "Leurt tourne".

Outre la marche d'approche, assez courte, la paroi est au soleil d'entrée jusque tard dans l'après midi, ce qui en fait que c'est la bonne saison pour aller y grimper ( il y fait trop chaud dès juin et les journées semblent courtes en fin d'automne par rapport à la longueur de la voie).

En regardant Renaud grimper la deuxième longueur, j'ai eu une grosse pensée pour Jeremy que j'avais assuré au même endroit. Il s'était à l'époque vautré en second dans un passage de cette longueur en traversée ascendante et s'était retrouvé pendu dans un mur lisse très raide avec pour unique solution de remonter en tirant à la corde. La manœuvre lui avait  pris une bonne demi heure et occasionné quelques légères brulures aux mains. Quelques jours après, on en avait bien rigolé : des bons souvenirs...

Le topo


La ligne suit plus ou moins la fissure évidente dans le mur


L2, très jolie



Renaud dans L4



L5


Le topo de "Leurt tourne", ouverte il y a bien longtemps maintenant avec Fabrice et Louis



lundi 29 mars 2021

Billare - Face NO -"DEF" (+ Pic de Pourtet Barrat - 0 Carat et dernier Carat)

 Mercredi dernier, malgré le redoux ambiant, on était parti ouvrir le 3ième couloir évident au dessus du couloir nord ouest du grand Billare. La voie se sera avérée bien sympa, surtout la fin, assez technique et esthétique. ce couloir rejoint sur quelques mètres la voie "sous le soleil de Mexico", ce qui fait qu'il est possible de faire la combinaison du bas de la voie "sous le soleil de Mexico" avec la fin de la voie "DEF", ce qui doit faire une voie superbe et bien technique tout du long. Le nom de la voie est un clin d'oeil à Xavier, dameur à la Pierre, qui nous expliquait cet hiver que lorsqu'il avait froid dans son engin, il appuyait sur le bouton DEF et la température de la cabine montait presque immédiatement à plus de 20°C. En ce jour de gros redoux, on trouvait que ce nom allait bien.

Samedi, Renaud voulait faire un baroud d'honneur hivernal en vallée d'aspe; il avait repéré 2 petites voies vers le Pourtet Barrat. Olivier s'est joint à nous. On a ouvert les 2 voies qui se sont avérées assez moyennes ( courtes et faciles). Dimanche, on était sur le caillou et j'avais presque oublié comme c'était bien aussi.


Le topo



Les voies de la face Nord Ouest



Début de voie, un peu sec


L2


Dans la partie intermédiaire facile


Avant dernière longueur


Dernière longueur



Pourtet Barrat - 0 Carat et dernier Carat


le topo


quelques photos des voies





lundi 22 mars 2021

Banasse - "Stuyck en stock" et "Louis d'or"

 Le froid, mais aussi la neige étant revenus, on est reparti avec Renaud ouvrir une goulotte pour laquelle on avait déjà pris plusieurs buts, notamment avec Xavier en début de saison. 

Louis, que l'on remercie encore, avait repéré cette goulotte ainsi que la cascade que l'on a ouverte à coté, lors d'une sortie en ski de randonnée et m'avait envoyé quelques photos parlantes au début de l'hiver. 2 jours après, on était sur place. On avait réussi à ouvrir la cascade dans la tempête, mais Renaud et Xavier, qui ont probablement plus de sang martiniquais que russe dans les veines, avaient refusé d'attaquer en suivant la goulotte "parce qu'il faisait froid...". On était revenus à 2 reprises mais les températures étaient remontées en flèche et le tout s'était transformé en cascade d'eau.

Hier, contre toute attente étant donné la saison avancée, on a enfin réussir à ouvrir cette goulotte qui s'était reformée provisoirement. Elle est très esthétique avec une longueur clef en 2ième longueur qui est une cascade de glace assez raide et des ressauts intéressants plus haut, même si ça se couche un peu vers la fin. 

La saison d'hiver s'avère, contre toute attente au départ, pas mal du tout et continue encore, du moins tant que les températures restent froides, même si on sait que les chaleurs vont inévitablement revenir : il faut essayer d'en profiter tant que ça dure...



Stuyck en stock

Le topo


La face


Début de voie


Fin de L1


L2, une cascade de glace assez raide (ça vaut 4+ en glace, je pense)



L3


L5, ça se couche


L7, dernier coup de cul un peu fin sur des dalles



Cascade "Louis d'or"

Le topo


Dans la cascade




jeudi 18 mars 2021

Billare - Face nord ouest - "Sous le soleil de Mexico" et "La belle de Cadix"

 Après un peu de rocher, hier on est parti avec Renaud et Xavier ouvrir un couloir que Renaud avait repéré en face nord ouest du Billare. Les 3 premières longueurs sont vraiment chouettes : la première est très mixte, la deuxième est un couloir en neige béton avec un plaquage raide  à droite d'un gros bloc vers le haut et la troisième est un plaquage fin tout juste suffisant pour passer. On débouche ensuite sur un couloir de neige facile, mais très esthétique qui mène quasi directement au sommet du grand Billare.

Comme on a été assez rapide et que les journées rallongent bien malgré la fraicheur ambiante, on est reparti en suivant ouvrir un 2ième couloir facile et plus court, à l'exception d'une longueur raide en plaquage.

Encore une chouette journée en super compagnie, même si on se sera quand même un peu caillé (il faisait bien plus froid qu'au mois de février).

Sous le soleil de Mexico

Le topo


La face



L1



L2



L3, 1 plaquage juste suffisant pour passer



La belle de Cadix

Le topo


Le couloir