jeudi 9 septembre 2021

Ossau - doigt de Moundeilhs - Le Python maison et Aspe - Pont Lamareich - Le lama rêche

 Après des vacances en famille, puis le commencement d'un projet qu'on ne terminera probablement pas cette année, on est reparti au doigt de Moundeilhs en vallée d'Ossau avec Renaud. lorsqu'on avait ouvert la voie "Moundeilhs crash", on avait vu une autre potentielle  ligne à ouvrir à coté sur une aiguille un peu moins caractéristique. C'est ce qu'on a fait dimanche dernier : la voie présente des longueurs très jolies (L3, que j'ai beaucoup aimé notamment) et on s'est bien amusé. A noter que Renaud, révolté par le prix des pitons d'occasion trouvés sur internet, à commencé à fabriquer ses propres pitons et il faut reconnaître que ça marche pas mal du tout, au moins sur le rocher type andésite. Au final, leur prix de revient est inférieur à 2€ ( ce qui fait qu'on peut les laisser en place plus facilement), même s'il y a un temps de fabrication non négligeable pour les réaliser.

Mercredi dernier, on est parti grimper avec Xavier que je n'avais pas vu depuis un moment ( c'était quasiment son 1er jour de repos de  l'été). Pour sa reprise, je lui ai proposé de grimper une petite voie courte que j'avais ouverte au mois de juin dernier, avec très peu d'approche, au départ de la piste menant au pont Lamary. La voie passe très facilement à la demi-journée, notamment pour l'automne prochain ( la face est au soleil tout l'après midi) et l'approche et le retour sont très rapides. Le rocher est pas mal du tout par endroits. A envisager pour une journée très courte (ou en plan B après un but).


Ossau  -  doigt de Moundeilhs - Le python maison

Le topo


L1


Début de L2


L3, très jolie


L4


L5



Vallée d'Aspe - Pont Lamareich - Le lama rêche

Le topo


 Ma pomme dans L1 (Photo prise par Xavier)


L2 (Photo prise par Xavier)


Xavier dans L3


La petite aiguille d'Ansabère face à nous


L4, fin de voie



dimanche 8 août 2021

Pic d'Artouste - Triangle d'or - Symphonie souletine

 Cette semaine, on est parti avec Renaud ouvrir une voie au pic d'Artouste sur le beau granite du triangle d'or. J'avais prévu d'ouvrir cette voie l'année dernière, mais comme on est en plein coeur du parc national des Pyrénées et que je comptais mettre des spits, j'ai du leur demander l'autorisation et l'accord a été bien plus long à obtenir que prévu. Mais avec un peu de paperasse administrative et pas mal d'abnégation, on y arrive (comme quoi, ça vaut toujours le coup de demander; ils m'ont juste demandé d''écrire sur le topo de ne pas arracher les androsaces qui sont des petites fleurs endémiques de la zone).

On a décidé de laisser un peu plus de spits à demeure qu'on a l'habitude pour une voie semi-équipée classique (à la fois pour bien marquer le cheminement et aussi parfois pour éviter de mettre des friends sur des feuillets un peu fragiles), même s'il faut quelques totems pour la parcourir. Ca nous vaudra à coup sur des critiques de ceux qui pensent qu'il y a trop de spits, mais aussi de ceux qui pensent qu'on aurait du ouvrir une voie entièrement équipée. J'avoue que je commence un peu à être fatigué de toutes les critiques que je reçois sur les voies qu'on j'ouvre (sans parler du nombre de spits, j'ai lu encore ce matin sur internet que des spits posés sur une autre voie ouverte vers Canfranc étaient très mal placés pour le clippage, on m'a dit aussi récemment que les topos que je fais sont nuls et que je devrais faire des dessins, etc...) : pour ceux qui lisent ce blog, personne ne vous oblige à grimper les voies que j'ai ouverte. J'en viens même à me demander si je ne devrais pas diffuser mes ouvertures seulement aux copains et aux connaissances. Quoi qu'on fasse, il y a toujours énormément de critiques et quasiment pas de remerciements... (sauf un quand même, à mon grand étonnement cette semaine : ça devait être le premier depuis 3 ans au moins; merci à lui).

En ce qui concerne cette dernière voie au triangle d'or, on l'a trouvé très sympa (même si c'est un tout petit peu moins beau en fin de L4 et début de L5) mais elle ne deviendra probablement pas classique car il y a un pas difficile dans L4 (au niveau d'un spit qui se tire) que j'ai libéré (mais que Renaud a du tirer en second, donc c'est pas facile) et surtout une longueur bien plus dure que le reste (L7), même si je la trouve superbe (j'ai fait tous les pas en libre, mais l'enchainement reste à faire).

A noter également que Renaud a posé un spit sur un gros bloc (le 2ième spit de L5) qui a l'air  bien solide (mais il est posé quand même) en voulant indiquer le cheminement : comme il y a une traversée juste après, je n'ai pas pu récupérer la clé quand je m'en suis rendu compte pour l'enlever au cas où. Pour ceux que ça inquiète, il y a moyen de ne pas le clipper et de poser un totem béton un peu à gauche. Ca nous vaudra encore une volée de critiques à cause de ce point, mais sur ce coup là, on accepte :).

Le topo


L1


L2


L3


L4, au niveau du pas dur



Fin de L4

L5, au niveau du spit posé sur un bloc


L6


L7, ça artife dur : je prendrai le relais pour finir la longueur




mercredi 4 août 2021

Gillardes/ Dibona (Ethique de la joie)/Ceuse (Natilik)/Thaurac (illusion humaniste)

 On n'a pas fait qu'ouvrir dans les Alpes : on a aussi beaucoup grimpé. Dans les trucs vraiment sympas qu'on a fait, on a notamment grimpé la toute nouvelle voie de B.Beatrix and co aux Gillardes, pas encore trop diffusé je crois : ce sera à coup sur une future classique car elle est vraiment magnifique dans des cotes relativement abordables.

On a aussi grimpé à la Dibona un jour orageux, une très jolie voie que nous avait recommandé Philippe, la classique facile de Ceuse (Natilik) et, sur le chemin du retour, la face ouest du Thaurac qu'on ne connaissait pas.

Un joli voyage en ces temps difficiles.

Gillardes



Dibona - Ethique de la joie




Ceuse - Natilik




Thaurac - Illusion humaniste




dimanche 1 août 2021

Alpes - Tête du Rouget - "A bras ouverts"

Comme chaque année, je suis parti pour un  séjour de grimpe/ouverture dans les alpes. Tout comme l'année dernière, Renaud s'est joint à moi pour rejoindre Philippe. L'objectif principal du séjour était d'ouvrir une voie à la tête du rouget à droite de la classique "Rackham le rouget" ( on s'était dégonflé l'année dernière sur cette ouverture). C'est ce qu'on a réussi à faire, malgré une météo moyenne et froide. La voie est vraiment très très jolie, probablement la plus belle de la face, suscitant l'enthousiasme et les commentaires dithyrambiques de Philippe. Le rocher est comme pour toute la face du rouget, un des plus beau granite de l'Oisans.

On l'a dédié aux gardiennes  et aides du refuge du Soreiller qui nous ont accueillies à bras ouverts. On y était comme chez nous et tout confort (c'était presque l'hotel!) et  depuis quelques années, on a développé une solide amitié avec Marielle, la gardienne. Son accueil et son sourire sont sans commune mesure avec tout ce que j'ai connu ailleurs dans d'autres refuges. Merci à toi, on reviendra!

Le très beau topo fait par Philippe



L2, lors de la répétition de la voie



L3, à l'ouverture



L4, à l'ouverture


L7, à l'ouverture (la longueur la plus dure en passant par la variante)


L9, à l'ouverture


L9, à la répétition



lundi 5 juillet 2021

Ossau - doigt de Moundeilhs - "My Friend is Totem" et "Mi kadeau"

 La semaine dernière, on est reparti avec Renaud ouvrir 2 petites voies aux Cornes de Moundeilhs au pied du pic du midi d'Ossau. On avait repéré quelques zones fissurées qui nous permettraient d'ouvrir sans spit de progression : c'est ce qu'on a réussi à faire. On a quand même laissé quelques vieux pitons de notre stock, parfois pour indiquer le cheminement et parfois pour s'assurer.  Même si les cotations sont très faciles, vu le style d'ouverture, il faut quand même souvent grimper au dessus des friends. La descente nécessite de rester un minimum concentré également, car elle alterne rappels et désescalade facile.

Les voies sont un peu moins jolies que "Moundeilhs crash", notamment parce qu'il y a une zone de transition en 2ième longueur et le sommet est moins prononcé. Pour la voie Mikadeau, il y a quelques blocs à manier avec précaution en dernière longueur (on a fait tomber le plus gros, mais il doit en rester quelques uns)

En tout cas, même si ça grimpe pas des masses, on s'est bien amusé avec Renaud et c'est bien là l'essentiel.

My Friend is Totem

Le topo




L1



Début de L2


L3



L4




Mi kadeau

Le topo




L1


L3, vu du bas (photo prise par Renaud)


L3, vu du haut


La traversée de L4 (photo prise par Renaud)


L6