mercredi 28 novembre 2018

Capo Ogono - "Josu Gartzia + Egunkaria libre"

Ces temps ci, je suis assez motivé pour aller grimper à des endroits où je ne suis pas allé depuis longtemps. Lorsque Fabrice me propose d'aller au Capo Ogono, les calanques du pays basque, je lui réponds donc immédiatement ok. La dernière fois que j'y ai grimpé date d'il y a fort longtemps et je me rappelle surtout avoir clippé sur des spits extrêmement oxydés à cause de l'air marin (on avait pas vraiment envie de tester leur solidité). Depuis, fort heureusement, la quasi totalité des voies a été réequipée en spits inox et c'est donc de l'escalade plaisir qui nous attend.

On se décide pour la combinaison Josu Gartzia + Egunkaria libre après la vire qui permet de grimper la face dans sa plus grande longueur. Cette combinaison s’avérera un très bon choix avec des longueurs vraiment belles, surtout vers le haut.

Une fois au sommet, on redescend rapidement pour grimper une autre voie mais après une longueur, Fabrice se rend compte que ses bras ont déjà bien fumé : on redescend donc sagement boire une bière au bar sur la plage. Une journée avec un petit air de vacances donc, qui nous permet de se rappeler qu'on va parfois chercher des falaises très loin alors qu'on a des trésors pas trop loin de la maison

Je n'avais pas d'appareil photo : toutes les photos ont donc été prises par Fabrice

Début de voie

2ième longueur avant la vire

La vue depuis la vire

Plus haut, un 6c superbe

Dernière longueur

La vue depuis la crête

lundi 19 novembre 2018

Pene d'Udapet - voie "la loi des talibans"

L'autre jour comme il faisait beau, nous sommes repartis grimper une voie au Pène d'Udapet en vallée d'Aspe qu'on avait ouvert il y a quelques années avec Gerard, aidés par quelques uns de ses amis du pghm. La voie se nomme "la loi des talibans", un nom bien moche pour une jolie voie d'escalade (le nom provient d'une sombre histoire de cordes volées qui nous avait bien énervé à l'époque) mais à notre décharge il n'y avait pas non plus eu tous les attentats qu'on a connu en France depuis.

Je n'avais pas regrimpé cette voie depuis son ouverture et je l'ai trouvé bien sympa. La végétation (qu'on trouve essentiellement dans L3 et L6) n'est absolument pas gênante. Par contre, les répétiteurs m'ont souvent reproché les 2 rappels qui se trouvent au milieu de la voie (mais impossible de faire autrement ici..) : Fabrice avec qui je suis allé grimpé à nouveau cette voie l'autre jour m'avait d'ailleurs dit à plusieurs reprises qu'il ne grimperait jamais dans le secteur à cause de ces 2 rappels. "Ca ne m'intéresse pas" avait-il dit : comme quoi, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...

J'avais également regrimpé il y a 2 ou 3 ans sa voisine, un peu plus difficile appelé "le retour du moudjahidin" (nommée ainsi pour une nouvelle corde volée : le milieu de l'escalade n'est malheureusement pas toujours aussi idyllique qu'on le souhaiterait...) et je la trouve encore plus sympa.

En tout cas, comme lors de toutes mes visites dans le coin, j'ai bien pensé à Gégé : tu nous manques toujours autant!


le topo de la voie "la loi des talibans" ainsi que sa voisine "le retour du moudjahidin"

La face du bas et l'aiguille d'udapet plus haut

Quelques photos de la voie de Fabrice

Des photos de l'ouverture avec Gérard, il y a quelques années déjà

Le maître des lieux

dimanche 28 octobre 2018

Montrebei - "Josep i Elena" et Peladets -"Mestre llop"

Le 3ième jour, on prend la direction de Montrebei avec l'idée d'aller grimper la voie "Assejats" qu'aucun de nous deux n'a encore gravi. Assez vite, on se rend compte qu'on a plus les bras assez frais pour la grimper proprement (comme l'avait prévu David...:(). On décide de se la garder pour une autre fois plutôt que de la sagouiner et on part sur un pilier évident juste à coté sur lequel se situe la voie "Josep i Elena". La voie s'avèrera jolie, même si c'est un peu moins beau que les voies des jours précédents.

L'après midi, on prend le chemin du retour et on s'arrête pour grimper à la falaise de Peladets que David ne connaît pas et que j'adore. Après une rapide consultation sur internet, on se décide finalement pour la voie "Mestre llop". Le temps a bien changé dans la nuit et, après avoir eu trop chaud les 3 premiers jours, on passera la journée à se cailler. La voie ne nous décevra pas et s'avèrera magnifique sur un caillou toujours aussi beau.

Au final, un très bon séjour à profiter, peut être, des derniers jours de grand beau temps avant l'arrivée de l'hiver.


Dernière longueur de "Josep i Elena"

David rigole pas tant que ça avec l'onglet dans L1 de Mestre llop (longueur majeure)

Plus haut, un très beau 7a+

Vers la fin

Dernière longueur du séjour

vendredi 26 octobre 2018

Oliana - paroi de la cascade -voie "je'letruvé"

Comme le lendemain, la météo annonçait bien plus chaud et qu'on avait déjà eu mal aux pieds, on se décide de passer la frontière et à partir vers Oliana. Je n'y ai jamais grimpé, sauf une fois en passant au coll de nargo et j'ai quelques voies en tête. On se décide finalement pour la voie "je'letruvé" à la paroi de la cascade, juste à gauche de la cascade et de la classique "chapuzas de la evolucion". La voie ne nous décevra pas avec un caillou de plus en plus beau au fur à mesure que l'on monte et qui devient magnifique en haut. on a pas réussi à enchainer le 7c? de L2 très bloc et bien dur à froid mais il semble possible à faire. Une très belle voie à faire.

Vers le bas de la voie

plus haut un très beau 7b

Vers le haut, le rocher devient superbe

mercredi 24 octobre 2018

Quié de Sinsat - Parfum d'altitude

Partis pour une virée grimpe en itinérance de 4 jours avec David, on décide de commencer par aller grimper au Quié de Sinsat en Ariège. Je contacte Sylvain la machine (et accessoirement l'ouvreur le plus actif du secteur). Il me donne une belle sélection des voies dures de la zone. On est bien chauds mais en épluchant la météo du secteur, on se rend compte que des orages sont annoncés avant 15h (évidement le temps tiendra jusqu'au soir). Du coup, On cherche d'autres voies plus faciles (et surtout rappelables) et on tombe sur la voie parfum d'altitude à la poire.

Celle-ci ne nous décevra pas : Mis à part la première longueur pour arriver dans le mur et la dernière longueur pour sortir, le caillou est vraiment superbe : une voie à faire sans aucun doute. De plus, une descente à pied nous ramènera tranquillement à la voiture. Ca faisait un moment que je n'avais pas grimpé au Quié et ça m'a bien donné envie de revenir refaire les voies de Sylvain. Une bonne première journée!

Le bas de la voie dans la brume

Une longueur magnifique

un 7a+ très joli mais assez bloc

David dans un 7b majeur

mercredi 17 octobre 2018

foratata - Les pleurs de la raison

Le week end dernier, nous sommes repartis avec Fabrice regrimper une voie que j'avais ouverte à la Foratata en septembre. J'en ai profité pour bien nettoyer les longueurs.
La voie est facile sur les 4 premières longueurs et plus difficile sur la dernière. Le caillou est parfois très bon mais présente aussi quelques sections plus "montagne" (qu'on a nettoyé au maximum). Comme cette voie n'est pas très longue, elle peut donc aisément être doublée avec une des jolies voies voisines. Elle est à l'ombre le matin, donc s'il fait frais, ne faites pas comme nous : partez tard si vous ne voulez pas vous cailler..:)


le topo

Fabrice dans L1

L2

L3

L4, longueur en traversée

L5, la longueur dure

lundi 1 octobre 2018

Anso - voie "Quartier libre" (+ lizara - "Pour qui sonne le glas")

Ce week end, on a terminé une jolie voie aux cotations pas trop dures qu'on avait commencé il y a 15 jours à Anso, sur la paroi de Ur (à gauche de la voie "Tusco Musco"). Le rocher y est globalement très bon, notamment sur les 3 dernières longueurs (les plus jolies) et on a globalement bien réussi à éviter la végétation de la zone (sauf en fin de L2 et au début de L3 qu'on a bien pris le temps de nettoyer). La voie est au soleil une bonne partie de la journée et la période idéale pour l'escalader est donc l'intersaison comme en ce moment.

La plupart des photos ont été prises par Fabrice car, comme d'habitude, j'en ai pris très peu et elles sont quasi toutes pourries...

Je rajoute aussi le topo d'une voie ouverte cet été non loin de là, au refuge de Lizara dans une vallée proche. Le rocher y est beaucoup plus montagne mais il y a une 3ième longueur jolie dans une cheminée déversée.


Un bel angle de vue du tozal de espelunga (photo prise par Fabrice)

Le topo

L1 (photo prise par Fabrice)

début de L2 sur un très beau mur sculpté

Le même mur pendant les rappels (photo prise par Fabrice)

Fabrice dans L4 sur un joli passage

L5, peut être la plus belle longueur (photo prise par Fabrice)

L5 toujours

L6 (photos prises par Fabrice)

Le topo de Lizara - "Pour qui sonne le glas"