mercredi 12 novembre 2014

Falaise d'Urdos -"l'Iliade"

Nous avons profité de cette belle journée ensoleillée pour aller rendre visite à la mythique falaise d'Urdos en vallée d'Aspe. Même si du bas, la falaise est peu impressionnante et si sur le papier la voie choisie semble facile, on ne fait pas les fiers à la voiture. On connait la réputation du lieu : cotations (très) ajustées, éloignement entre les points parfois important qui ferait parfois passer sa voisine la mature pour une zone suréquipée. Vous ajoutez à cela une fréquentation quasi nulle qui fait que la végétation a repris ses droits dans les seuls (et très rares) endroits faciles. comme en plus, comme sa voisine Vénus, l'objectif du jour a été ouvert par Eric boileau, véritable légende de la dalle et icone locale, on sait donc que ça va pas toujours rigoler dans la journée.

Les 10 minutes de marche d'approche mettent dans l'ambiance : on monte droit dans la pente, les doigts plantés comme des râteaux à s'accrocher à la moindre touffe d'herbe. Robert nous fait d'entrée un mal des rimayes (et oui, les rimayes de la vallée d'aspe sont des pentes mixtes d'herbe et de terre peu stabilisées), préférant partir grimper à Arguibelle mais Louis (qui a déjà grimpé la voie) sait à quoi s'en tenir et ne s'en émeut pas plus que ça.

La voie "l'ilidade" ne nous décevra pas. Comme annoncée, elle est magnifique mais bien plus difficile que ne le laisse supposer le topo avec des pas de dalle bien obligatoires avec le point à Bangkok (ou plus loin). Grosse marge nécessaire pour le niveau annoncé (Elle m'a semblé largement aussi obligatoire que Venus). Une voie à l'opposé du "love climbing" bien à la mode en ce moment chez nos voisins espagnols. Mais après tout, n'était-ce pas ce que nous étions venus chercher ce jour : on fait parfois des milliers de kilomètres pour aller chercher l'aventure alors qu'on l'a souvent à coté de la maison.



La falaise d'Urdos. Du parking, elle semble ridicule. Une fois dedans...

Louis arrive à R1

L2, des bons pas de dalle

Louis arrive à R2 tout sourire

Du bas, la mythique longueur d'A3 de "café de drogués" parait bien difficile

L3

Bientôt le ski

Urdos

A la descente, le fort du Pourtalet

Chemin de la mature

Le passage du portail du fort : toujours un grand moment...

Expo quand même

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire